Logo Tamanalou horizon traction à cheval

Présentation

J’ai commencé à approcher des chevaux dans le Gard dans un lieu collectif visant l’autonomie en 1998. Mon expérience en  traction animale est autodidacte. Elle s’est forgée en apprenant de ma pratique assidue.

J’ai démarré par du battage pour acheminer du fumier vers les jardins. Puis j’ai utilisé la traction à cheval pour du débardage (bois de chauffage, bois d’œuvre). J’ai utilisé différent outils (traîne et avant train). Par la suite j’ai commencé le labour et le hersage des parcelles.

J’ai eu l’opportunité de prendre conseil auprès de quelques personnes expérimentées. Cela m’a permit d’accéder à l’attelage avec un chariot droit que j’ai construit. Je l’utilisais pour acheminer du matériel tel que du sable et du fumier. J’ai ensuite évolué vers la roulotte, attelé à une paire de chevaux, j’ai pris la route vers l’Aude.

Portrait de Laurent sous la jambe bienveillante de Tamanalou.

Une fois installé j’ai démarré l’élevage des mes chevaux avec lesquels je travaille aujourd’hui. J’ai démarré par des travaux à forfait pour les viticulteurs avec du matériel authentique et traditionnel.
Miroir de moi même, mes chevaux m’ont fait évoluer. Pendant cette période j’ai pu  expérimenter d’autres travaux et parfaire mon apprentissage. J’ai pratiqué le travail au brabant, le buttage de pommes de terre, le hersage de plein champs…

Afin de compléter mes connaissances je me suis formé aux haras d’Uzès ou j’ai obtenu le certificat de spécialisation utilisateur de chevaux attelés.

Aujourd’hui je souhaite continuer à travailler avec mes chevaux, je souhaite développer des prestations en attelage et partager cette passion dans le respect et l’écoute avec le désir de transmettre mes connaissances.

Pourquoi en traction animale?

La traction à cheval limite les tassements du sol.

Elle donne la possibilité d’avoir des fenêtres d’intervention plus large sur sol lourds.

Elle permet un travail de qualité plus respectueux des végétaux, car beaucoup moins destructeur.

C’est un moyen d’entretenir et de revitaliser des zones difficiles d’accès comme des coteaux, des pentes des terrasses et des zones de moyenne montagne et de forêts.

Une solution pour une approche harmonieuse, dans le respect de l’environnement des hommes et des animaux.

travail de la vigne